HCB : voilà c’est fait…

J’allais un peu besogneux à la rétrospective HCB, pas fondamentalement excité, mais bon je connaissais rien de rien… il fallait combler ce vide, non ?

Henri Cartier-Bresson, Hyères, France 1932

Tout s’est passé comme prévu dans cette expo, au demeurant très bien faite. D’abord agréablement surpris et amusé par quelques détails, par la poétique abstraite et surréaliste. Ensuite rapidement lassé par le formalisme, ces clichés surcomposés, cette technique ultra visible, cette obsessions des proportions, des drapés et de la pose. Tout ça m’a masqué l’accès au sujet finalement, ça prend de la place, visuelle et mentale et il en reste d’autant moins pour le sujet dans ma pauvre caboche. Pour au final sortir en me disant : «voilà, je connais HCB … »

Pourtant je ne pense pas que le travail d’HCB soit superficiel, je serais même bien incapable d’en juger. En fait c’est le même effet que pour Keith Harring. Le langage créé est devenu tellement courant qu’il ne m’étonne plus, mais surtout que je n’arrive plus à le séparer de ce qu’il est devenu : la photo de magazine bas de gamme, ces photographes amoureux de technique et d’esthétisme qui n’ont rien à raconter à part la bôôôôôté, la photo racoleuse qui se donne de grands airs avec des sujets «trop serious business» sur lesquels elle ne raconte rien. Ce langage j’ai appris à le décrypter, à m’en méfier.

Du coup le doute plane sur le travail d’HCB lui-même. Est-il obscène lorsque l’obsession des proportions et des lignes fait d’un sdf en train de dormir une belle composition abstraite ? Les grande lignes stricte du défilé russe sont-elle un bon moyen formel d’évoquer la grandiloquence ou juste une façon de mettre de beau sur un sujet important ? Je ne sais pas, je ne veux pas trancher, de toute façon l’œuvre et son héritage ne sont plus séparables.

Surtout la conclusion est la même dans tous les cas, l’œuvre est distante pour moi, me désintéresse très rapidement et à défaut de susciter un rejet violent, me donne envie d’aller voir ailleurs.

Photos : courtoisie de fondation Henri-Cartier Bresson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :