Combat de Dan Cong : Roger vs MiLan

Un post que j’avais fait sur l’excellent Forum des Amateurs de Thé. Tous les 15 jours on se lance un petit jeu de dégustation (autours d’un mot, d’un caractère etc.), pour apprendre, pour se sortir les doigts du cul et pour se marrer. Cette fois le but était de comparer deux thés. Voilà ma contribution :

Aujourd’hui j’ai bu de mes deux Phoenix oolong. Le premier n’a même pas le droit à son petit nom, FengHuang Dan Cong et puis c’est tout, nous l’appellerons donc Roger. L’autre est un Mi Lan, avec tout le pédigrée, le bulletin scolaire, notice d’utilisation et tout ça.

dcroger.png

D’un côté tout les rapproche. Le bouquet des feuilles sèches, les notes de torréfactions, «l’orchidée de miel». Les arômes dominants, mielleux et fleuris avec ces pointes de fruits exotiques. L’amertume fraiche et florale. En fait si j’avais dû faire une description analytique, je crois que les deux auraient pu avoir la même.

Bon certes en chipotant un peu Roger a la brindille qui dépasse et des marques de torréfactions pas très classes, alors que le Mi Lan a de belles grandes feuilles torsadées homogènes. Certes il y a des pointes d’acidité dans le Mi Lan, quelques petites notes supplémentaires dans les fleurs sauvages, des fruits un légèrement plus citronnés (?). Mais c’est du détail.

dcmilan.png

Nan il y a un monde qui sépare ces deux là, qui est bien plus important que ça. Le Mi Lan en bouche il y a une vie incroyable, un chassé croisé de saveurs et d’arômes organisé comme un ballet, l’acidité qui te fait un porté triple pirouette avec le litchi, le tombé de rideau en tout en rondeur, les groupies qui lancent leurs culottes parfumée au magnolia, tout. Roger lui il livre le miel et les fruits en cageot, il te les pose là et tu te démerdes.

Alors lequel je préfère ? Le Mi Lan c’est évident ! Bah pas tant que ça. C’est sûr que le Mi Lan est excellent, mais c’est une starlette. Il lui faut toute l’attention, il lui faut l’eau minérale pil poil à la bonne température, il faut tout le set gong fu bien préparé. Alors que Roger lui température, dosage, il s’en fout, l’eau de la fontaine il fait avec, il livre à toute heure avec constance. Contrairement à son frère très coquet, il survit très bien dans ce genre d’environnement hostile :

dcbureau.png

Et puis il a un avantage et pas des moindres, c’est lui qui m’a fait me dire que je mourrais bête si je goutais pas sérieusement d’autres Phoenix, c’est lui qui fait que j’ai passé des heures sur Hojo et Tea Habitat à parfaire une commande*. Un thé qui donne envie d’en boire d’autres comme lui, c’est déjà pas mal non ?

*Pour de tout façon finir toujours pareil : salut j’y connais rien, je veux dépenser xxx €, tu connais mieux tes thés que moi, fais-moi une sélection steu’plé.

On peut trouver «Roger» chez ThéCalin et le Mi Lan chez Endora, juste à côté de l’Hôtel de Ville, à Paris.

Publicités

2 responses to “Combat de Dan Cong : Roger vs MiLan”

  1. Sébastien says :

    j’espère que c’est bien un clavier en bépo qu’on aperçoit…
    et bravo à Milan pour ce KO technique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :